Clairvoyance

Bonjour !

Toute l’équipe de Clairvoyance
Vous souhaite la bienvenue.
Si c’est votre première visite, cliquez sur : "S’enregistrer"
Vous êtes déjà inscrit, cliquez sur : "Connexion"
Pour me contacter, cliquez en bas de cette page sur "Contact"
Attention, pensez a faire votre présentation, lire et signer la charte lors de la validation de votre inscription. Tout membre n'ayant pas fait cette démarche est automatiquement supprimé.
A noter,nous avons une section voyance générale ouverte aux invités. Voir les modalités dans voyance complète par Laurent.


Amicalement.
Les administrateurs
Clairvoyance

Forum d'ésotérisme et de partage

Bienvenue sur Clairvoyance....Des questions sur votre destinée? C'est ici....Laurent, voyance par ressenti photo---Kim, voyance par le tarot de Marseille et oracle de Wynn---Lhel, cartomancie---Vevette17, Voyance par le tarot Arthurien---Sakaki Shinto, voyance par tarots Chinois, Karma ou oracles ---Chatiranes, interprète vos rêves---Miss Alecto, psychologie, avatars et signatures---Capriany, la lithothérapie, toujours la pour vous aider---de nombreuses rubriques ouvertes...Venez aussi passer d'agréables moments de détente sur notre Chatbox....

CHAT (informations générales)

capriany
capriany
Admin
Admin

Féminin Capricorne Chèvre
Nombre de messages : 1645
Age : 99
Emploi/loisirs : musique photo voyage etc
Date d'inscription : 03/09/2008

yes CHAT (informations générales)

Message par capriany le Dim 25 Aoû 2019 - 20:31

CHAT (informations générales) Cd6ded886eeea3e9e23a

Sixième sens pourquoi ?
Il existe, nous le savons, cinq sens principaux : la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher.
Mais on en connaît bien d'autres, celui de l'équilibre par exemple. On rapporte donc au "sixième sens" tous les pouvoirs étranges
que semblent posséder de nombreux animaux : orientation, télépathie, prémonition, etc.
Bien sûr, certaines capacités qui paraissaient jadis incroyables ont été en grande partie expliquées, notamment l'orientation des oiseaux
et autres animaux migrateurs. Mais certaines échappent toujours à notre entendement. A ceux qui veulent demeurer fidèles aux lois et aux principes
de la science "classique", s'opposent les parapsychologues, qui n'hésitent pas à invoquer des pouvoirs, des forces mystérieuses.




À la recherche de son maître :



Pour le chat, le premier phénomène qui, de ce point de vue vient à l'esprit, est le retour au maître.
Périodiquement, la grande presse nous rapporte l'étonnante aventure d'un chat qui a -ou qui aurait- parcouru des centaines de kilomètres
pour retrouver son maître.

Les exemples foisonnent :
* En avril 1977, un chat nommé Pompon réapparaît chez ses maîtres à Fontainebleau. Il était parti, semble-t-il, de Sanary, dans le Var,
à plus de 900 kilomètres, deux ans plus tôt.
* En 1978, Minouche s'échappe de la voiture de ses maîtres, près de Vierzon. Onze mois plus tard, il arrive au domicile de ceux-ci,
à Dôle qui se trouve à plus de 400 kilomètres de distance. Il est amaigri et ses griffes sont usées.
* En Australie, un chat aurait parcouru 2400 kilomètres pour retrouver la maison de ses maîtres : ceux-ci l'avait perdu alors qu'ils campaient.
"Il était afreusement maigre et sentait très mauvais. Lorsque je l'appelais par son nom, ses yeux s'éclairèrent et il se mit à ronronner", raconte le maître. Ces faits
sont d'autant plus remarquables que le chat n'est guère amateur de longues marches.
* Avec Sugar, nous allons encore davantage nous enfoncer dans le mystère. Son histoire est restée célèbre. Ce Persan vivait en Californie avec
ses maîtres, lesquels déménagèrent pour l'Oklahoma. Après plusieurs heures de route, ils s'aperçurent qu'il avait disparu de l'arrière de la voiture; il avait sauté
par la vitre ouverte. La famille ne sachant à quel endroit il s'était échappé, continua sa route et atteignit l'Oklahoma. Quatorze mois plus tard, alors qu'ils se trouvent
chez eux, les anciens propriétaires de Sugar ont la stupéfaction de le voir entrer par la fenêtre de la cuisine. Il saute alors sur l'épaule de sa maîtresse qui le reconnaît
catégoriquement. Aucun doute n'est possible : l'animal qui vient de réapparaître a bien à l'articulation de la hanche une excroissance osseuse qui identifie Sugar.
Celui-ci, en dépit de longueur du tajet accompli (environ 2500 kilomètres) est apparamment en bon état.
* Dans le livre de Jean Prieur, L'Ame des animaux (Laffont, 1986), l'auteur cite l'étonnante aventure d'Amado. Certes, cette chatte ne parcourut
que 25 kilomètres... Un tel exploit n'en paraîtra pas moins extraordinaire lorsqu'on saura qu'Amado était aveugle. Elle appartenait à une vieille fermière de Provence qui,
croyant sa fin arrivée, la confia à une amie qui habitait à 25 kilomètres de distance, sur l'autre rive du Rhône. Une quinzaine de jours plus tard, l'ancienne maîtresse d'Amado
entend des gémissement devant sa porte. Elle ouvre et reconnaît sa chatte, en pîteux état, très amaigrie, crottée, les pattes en sang. Comment cette chatte aveugle
avait-elle pu retrouver son chemin? D'autant qu'à cet endroit, sur 20 kilomètres du Rhône, il n'existe qu'un seul pont.


Il faut admettre que le retour au maître est bien une réalité. Le cas le plus fréquent est celui où le chat retrouve son maître dans un lieu où il a déjà été, par exemple
son ancien domicile. On peut alors avancer un début d'explication. Le chat veut retrouver ses propriétaires. Il est poussé par la faim, par l'inquiétude et surtout,
par l'attachement qu'il leur manifeste. Ensuite, grâce à un procédé mystérieux, il trouve la direction approximative qu'il doit emprunter.

Dès lors, il utilise semble t-il la méthode des essais et des erreurs : il progresse à l'aide de relais visuels, olfactifs, acoustiques ou autres. Il recherche un bruit connu
(carillon d'une cloche par exemple), les odeurs familières, les chemins qu'il a déjà pris. Autrement dit, il fait jouer sa mémoire associative. De repère en indice, revenant
s'il le faut , sur ses pas, il finit par arriver au but... si, du moins, celui-ci n'est pas trop éloigné. Si la distance est plus importante, on ne comprend pas. Et l'on comprend
encore moins si le chat, tel Sugar, rejoint son maître en un lieu où il n'a jamais été.



Chats-médiums :



C'est alors que d'audacieuses explications sont proposées, que l'on imagine un sens inconnu, le "psi rampant". Certains n'ont pas craint de parler
de chats-médiums. Il faut reconnaître que bien des ondes que nous utilisons aujourd'hui étaient inconnues de nos ancêtres. Swedenborg (1688 - 1772) le théosophe
suédois disait que les animaux étaient des "boussoles vivantes", gouvernées par "des sphères absolument inconnues de l'homme".

N'existerait-il pas une télépathie entre le chat et son maître, ou bien entre le chat et certaines personnes qui, involontairement, guideraient le chat perdu en émettant
des vibrations qu'il percevrait ? Les anciens Egyptiens croyaient déjà en une telle télépathie. On lit sur un papyrus découvert à Saqqarah : "Lorsque tu penses, il [le chat] 
t'entend même si tes lèvres ne bougent point et si ta bouche ne prononce aucun mot. Il lit en toi avec le regard des dieux".
 Au Moyen Age, les sorcières sont accusées
de communiquer par télépathie avec leurs chats.

Certains chercheurs modernes ont essayé de prouver la réalité de la télépathie entre l'homme et l'animal. Le Docteur Karlis Osis, de la Société américaine de recherche
psychique, estime avoir montré qu'un chat peut être influencé par télépathie. Voici sa méthode : un chat doit choisir entre deux coupelles de nourriture placées aux
extrémités d'une boîte en forme de T; l'observateur essaie, par tranmission de pensée, de faire choisir au chat une coupelle plutôt que l'autre, et il y réussit
dans la plupart des cas. Un certain degré de transmission de pensée entre l'homme et le chat s'est donc dégagé de cette expérience.

Pour sa part, un chercheur allemand, H. Schmidt, a imaginé un dispositif susceptible de mettre en évidence l'existence d'une certaine psychokinèse chez les animaux.
Il faut rappeler que la psychokinèse est l'action du cerveau sur la matière.
Ce dispositif est contitué par un "générateur de hasard" qui envoie, au hasard, du courant dans l'une ou l'autre de deux lampes à infrarouge, sans que que l'on puisse
prévoir celle qui s'allumera. Au total, sur un certain temps, elle s'allument un même nombre de fois.
L'une de ces lampes est placée dans une enceinte où il ne fait pas spécialement chaud, et on y introduit un chat (cette expérience n'est pas cruelle). Le générateur va
alors se détraquer. La lampe située dans l'enceinte où se trouve le chat s'allume plus souvent que l'autre, comme si le psychisme de l'animal -son désir de chaleur- avait
une influence sur le fonctionnement du générateur
Dès que le chat est enlevé de l'enceinte, tout redevient normal : les deux lampes s'allument de nouveau au même rythme. Les pouvoirs du chat diminuent au bout de six jours.
On a donné à ses étranges capacités le nom d'effet Schmidt.



MONSIEUR MÉTÉO ou la Météorologie féline :



Les gens qui ne connaissent rien aux chats savent que l'animal qui passe sa patte derrière l'oreille annonce la pluie! Une croyance qui cache une
réalité : le chat est réellement doué pour prévoir divers phénomènes naturels...

Il est bon de dire que la grenouille est l'animal de prédilection des météorologues. Mais le chat ne se contente pas de grimper ou de descendre d'une petite échelle
quand la pression atmosphérique se modifie. Aux dires de ceux qui l'ont observé au cours des siècles passées, il possède tout une gamme de postures qui permettent de
déterminer le temps qu'il fera.
S'il ronronne, se frotte le museau, fait de tous petits yeux, il va faire beau temps
S'il est nerveux, le vent approche
S'il éternue, c'est signe de pluie
S'il s'approche de la cheminée, il annonce le mauvais temps et pour peu qu'il présente son postérieur au foyer, gare à la neige
Si un chat fait sa toilette et qu'il passe la patte sur son oreille, c'est que la pluie est proche ou alors la tempête, du moins, en principe, bien sûr.


Avant un coup de vent, le chat devient nerveux, parce que alors pense-t-on la fourrure de l'animal se charge en électricité pendant qu'il court : les petites
décharges qui se produisent quand il touche un objet ont pour effet de l'exciter. En même temps, il fait ses griffes sur les tissus, grimpe aux rideaux.
Encore mieux, lorsqu'il gratte le plancher, il fixe la direction du vent.

On peut dire que nos ancêtres ne manquaient pas d'imagination, et qu'ils devaient passer des heures à regarder leurs chats changer de position au gré des variations
climatiques. Il y a bien sûr une bonne dose de fantaisie là-dedans, qui côtoie la logique : il semble évident que le chat se rapproche d'une source de chaleur quand le
température de la pièce refroidit ! Mais que penser de cette patte derrière l'oreille annonçant la pluie, quand on sait que notre ami inclut presque systématiquement
ce geste dans sa toilette ? Bien sûr, nous habitons un pays où il pleut souvent!

Plus étonnante est la faculté du chat de pressentir des phénomènes violents, comme l'orage, le cyclone, la tempête, le tremblement de terre ou l'éruption volcanique.
Les scientifiques reconnaissent, dans ce domaine, l'authenticité des témoignages recueillis, tout en avouant ne pas encore posséder les clés de ces prémonitions félines. 

Les chats, de part leur grande sensibilité à l'augmentation de la charge d'électricité statique, aux variations brusques du champ magnétique, à l'accroissement
des vibrations du sol, sont vraisemblablement capable de détecter, bien avant nous, certaines catastrophes naturelles. On a vu détaler des chats hors de maisons
dans les minutes qui précédaient un tremblement de terre, d'autres miauler pour rentrer avant qu'un seul nuage annonce un violent orage. Sans doute gagnerions-
nous à être plus à l'écoute de ce que les chats ont à nous dire. Mais je suis bien certain que vous le faites déjà!

Il y a à prendre et à laisser dans cette météorologie féline. Mais il faut dire qu'elle a le mérite d'exister et d'être pittoresque.




La fin programmée ou le temps de la mort :



Le chat annonce-t-il sa mort ? Là encore, des observations, il est vrai plus ou moins valables ont été faites.
On trouve mort un chat qui, le soir précédent, a réclamé avec insistance une caresse. Ou alors, il est allé, pendant plusieurs heures, se réfugier sous un meuble,
se cacher à la cave ou au fond du jardin. Le philosophe russe Nicolas Berdiaeff raconte que son chat Mourry, sentant sa fin proche, se traîna dans la chambre d'une
personne elle-même très gravement malade, sauta sur son lit et mourut quelques instant plus tard.

Le chat ressentirait aussi la mort prochaine d'un être humain. Dans les hôpitaux, on assure que les chats vont sur les lits des malades qui succomberont le lendemain.
Récemment, à Paris, un chat dont le maître était à l'hôpital se mit à hurler et à s'agiter vers 3 heures du matin. Or son maître mourrait au même moment... Il refusa
obstinément, par la suite, d'entrer dans la chambre qu'il occupait.

Il y a quelques années la presse a abondamment parlé d'un chat qui ne voulait plus quitter la tombe de son maître au cimetère de Thouars dans les Deux-Sèvres.

Dans le comportement du chat qui vit dans un univers complètement différent du nôtre, il nous reste encore à résoudre bien des mystères. 
http://jehan.sauval.free.fr

ÉQUIVALENCE D'ÂGE APPROXIMATIVE

ENTRE LE CHAT ET L'HOMME.



18 mois20 ans.9 ans52 ans
20 mois21 ans.10 ans56 ans
22 mois22 ans.11 ans60 ans
2 ans24 ans.12 ans64 ans
3 ans28 ans.13 ans68 ans
4 ans32 ans.14 ans72 ans
5 ans36 ans.15 ans76 ans
6 ans40 ans.17 ans84 ans
7 ans44 ans.19 ans92 ans
8 ans48 ans.20 ans100 ans



CHAT (informations générales) B700736e4cf60f07df3b
capriany
capriany
Admin
Admin

Féminin Capricorne Chèvre
Nombre de messages : 1645
Age : 99
Emploi/loisirs : musique photo voyage etc
Date d'inscription : 03/09/2008

yes Re: CHAT (informations générales)

Message par capriany le Mar 27 Aoû 2019 - 10:19

LA VACCINATION


Vacciner son chat, c’est le protéger contre certaines maladies infectieuses parfois mortelles. C'est également l'occasion pour votre vétérinaire de réaliser annuellement un examen clinique complet (voire un check-up) de votre animal.

 

Quand vacciner votre chaton ou votre chat ?

Pour les chatons : premiers vaccins :

Dès l'âge de 2 mois, les chatons ne sont plus protégés par les anticorps de leur mère. Il est donc recommandé de commencer à les vacciner à ce moment là et d’effectuer une seconde injection un mois plus tard. 


Pour les chats adultes : rappels annuels :

Il est fortement conseillé de vacciner tous les ans votre chat pour réactiver ses anticorps vaccinaux et continuer à le protéger des maladies infectieuses contre lesquelles il avait été vacciné chaton.
Tous les ans, le Centre Hospitalier Vétérinaire Atlantia vous envoie une petite lettre de rappel pour ne pas que vous oubliiez la date de vaccination de votre chat.
Même si votre chat est âgé (et surtout s'il est âgé), il ne faut pas oublier ses rappels, car ses défenses immunitaires s’amenuisent avec le temps et il devient plus fragile.
Les vaccinations de votre chat doivent être à jour, en particulier si vous l'emmenez en voyage ou s’il est gardé dans une pension.
 

Le saviez-vous ? 

Passeport européen
 
Depuis le 1er octobre 2004, tout chien, chat ou furet voyageant dans l’Union européenne avec son propriétaire ou à titre commercial doit être identifié, vacciné contre la rage et être en possession d’un passeport européen fourni et rempli par un vétérinaire.
 

Contre quelles maladies vacciner son chat ?


Le Coryza (Herpèsvirus, Calicivirus, Chlamydia)


Cette maladie touche potentiellement tous les chats : les animaux vivant en communauté (chatterie, refuge, « famille nombreuse », chats semi-sauvages), les chatons et les adultes pas vaccinés, et même les chats d'appartement pas vaccinés.
 
Après une période de 2 à 5 jours d'incubation, les symptômes apparaissent : il s'agit de signes respiratoires (toux, éternuements), d'écoulements des yeux et du nez, d'une perte d’appétit, et, parfois, de "taches" rouges dans la bouche (ulcères buccaux). Lors de chlamydiose féline, c'est l'atteinte oculaire qui prédomine : écoulement de larmes et paupières rouges voire gonflées, parfois associée à des troubles respiratoires (toux sèche, forte et quinteuse).
La contagion s’effectue (comme pour la grippe chez l’Homme) sans contact direct, par les éternuements ou quand les chats se soufflent dessus, ou encore par propriétaires de chat interposés (les agents infectieux concernés sont très résistants dans le milieu extérieur et peuvent être transportés sur des vêtements, sous des semelles de chaussures...). Toutefois, cette maladie n’est pas transmissible à l’Homme.
 
Cette maladie peut devenir extrêmement grave dans la mesure ou la fièvre et la perte de l'odorat liée à l'encombrement nasal peuvent entraîner une perte d'appétit, une déshydratation et une altération importante de l'état général menant, dans les cas les plus graves, au décès du chat.
Le risque est d'autant plus important que le chat est immunodéprimé (porteur de virus entraînant une immunodéficience tels que le virus de la leucose féline ou le virus du SIDA du chat) ou que le type de virus impliqué dans le coryza est particulièrement agressif (possibilités, dan
s certaines formes de caliciviroses, d'atteintes articulaires et d'atteintes d'organes internes : hépatite, pleurésie, bronchopneumonie ... conduisant à un décès quasi-inéluctable).
 
Pour éviter tout risque de contamination, vaccinez votre chat et n’oubliez pas les rappels.

  • Primovaccinations : 1ère injection possible dès l'âge de 8 semaines, 2ème injection 3 à 4 semaines après la 1ère injection.
  • Rappel annuel : Injection de rappel indispensable chaque année pour garantir une protection efficace contre le virus.

 

Le saviez-vous?

L'animal qui risque le plus de transmettre une chlamydiose respiratoire à l'Homme est le perroquet, qui peut également la transmettre au chat.

Le Typhus ou Panleucopénie féline 

Le typhus félin est une maladie infectieuse du chat mortelle dans 50% à 90% des cas.
Il provoque une gastro-entérite dont les symptômes sont : douleurs, diarrhée sévère, vomissements, déshydratation et abattement intense.
 
Le Parvovirus responsable de la maladie est très résistant dans l'environnement ; il se retrouve dans la gorge et dans les excréments du chat et se transmet par simple voie orale ou nasale. Il peut se fixer sur les vêtements ou chaussures et être ainsi transporté sur de longues distances et infecter même des chats d'intérieur.
Chez les chattes gestantes, le virus peut également être transmis aux fœtus. Les chatons n'arriveront alors pas à terme ou naîtront avec des malformations du cervelet.
 
Grâce à une vaccination de plus en plus fréquente des chatons, la maladie recule. Le vaccin est très efficace et fortement recommandé.

  • Primovaccinations : 1ère injection possible dès l'âge de 8 semaines, 2ème injection 3 à 4 semaines après la 1ère injection.


  • Rappel annuel : Injection de rappel indispensable chaque année pour garantir une protection efficace contre le virus.


La leucose féline (FeLV)


La leucose féline est due à une infection par le virus leucémogène félin (FeLV).
C'est une maladie qui évolue sur plusieurs années et dont la forme peut énormément varier d'un chat à l'autre : les animaux atteints par le virus présentent en général un ou plusieurs symptômes, discrets et passagers, lors de leur contamination ; ils connaissent ensuite une phase asymptomatique qui peut durer plusieurs années ; enfin, des symptômes graves apparaissent, aboutissant irrémédiablement au décès :

  • symptômes discrets et passagers : fièvre, ganglions volumineux, extinction de voix.
  • virus présent (animal en bonne santé) : quelques mois à quelques années sans symptômes.
  • symptômes graves : plaies qui ne guérissent pas, maladies respiratoires, gastro-entérites, gingivites, tumeurs (lymphosarcomes), anémie, leucémie...

 
La leucose féline se transmet de chat à chat. Bien que le virus soit présent dans toutes les sécrétions du chat malade (sang, larmes, salive, urines...), les modes de transmission principaux sont, comme pour le SIDA, la voie sexuelle et la voie sanguine. Quand 2 chats vivent ensemble au sein de la même famille et que l'un est porteur du FeLV et l'autre non, il est donc rare qu'ils se transmettent le virus. Il existe également une transmission in utero (de la mère aux chatons). Extrêmement contagieuse, cette maladie touche entre 2 et 10 % de la population féline. Ce virus est absolument inoffensif pour l'homme.
 
Il n'existe pas de traitement spécifique. La prévention par la vaccination est le seul moyen efficace pour lutter contre cette maladie. Pour être correctement protégé, votre chat doit avoir un rappel tous les ans.

  • Primovaccinations : 1ère injection possible dès l'âge de 9 semaines, 2ème injection 3 à 4 semaines après la 1ère injection.


  • Rappel annuel : Injection de rappel indispensable chaque année pour garantir une protection efficace contre le virus.

 

La rage 


Le virus de la rage est fortement concentré dans la salive des animaux porteurs. La transmission de la maladie se fait principalement par morsure. C'est pourquoi toute morsure doit être prise au sérieux, même si l'animal est apparemment sain. Cette maladie est transmissible à l’Homme, et il n'existe aucun traitement efficace une fois que les premiers symptômes ont fait leur apparition ; c'est la raison pour laquelle la législation française est très stricte à propos de la rage et de la vaccination antirabique.
Le virus de la rage est neurotrope, c'est-à-dire qu'il va gagner le cerveau en cheminant par le réseau nerveux et être responsable d'une encéphalite. 
L'incubation du virus est assez courte chez le chat : 15 à 30 jours.
 
Il existe deux formes de la maladie chez les chats :

  • La forme dite « furieuse » : C'est la plus connue, c'est l'image que l'on a tous de l'animal agressif qui salive. Le chat change alors de comportement brutalement. Il devient agressif et mord tout ce qui passe à sa portée. Des troubles de l'équilibre et de la déglutition sont également présents dans les formes évoluées.


  • La forme paralytique (ou rage dite « muette ») : Elle est nettement moins caractéristique. Le chat présente une paralysie des muscles de la mâchoire, il a des difficultés à ouvrir la gueule. Il salive abondamment.


La vaccination est le moyen le plus sûr de prévenir la maladie chez le chat et d'en limiter l'extension. On peut la pratiquer dès l'âge de trois mois, c'est à dire au moment des rappels des autres vaccins, à condition que le chat soit identifié.

  • Primovaccinations : Une seule injection dès l'âge de 3 mois (le chat doit être obligatoirement identifié par puce électronique ou tatouage).


  • Rappel annuel : Injection de rappel indispensable chaque année pour garantir une protection efficace contre le virus.

Pour en savoir sur la législation de la rage, consultez http://agriculture.gouv.fr/rage

Vacciner son chat tous les ans (rappels annuels), c’est le protéger contre les maladies infectieuses.



CHAT (informations générales) B700736e4cf60f07df3b

    La date/heure actuelle est Lun 16 Sep 2019 - 4:53